Ce qu’il faut impérativement savoir pour un match de handball

1. L’équipe

2. Le temps de jeu

3. Le terrain

4. Le ballon

5. Les pas

6. L'attaque

7. La faute

8. L'engagement

9. Le jet franc

10. La remise en jeu

11. La sortie de but

12. Le jet de 7 m


1.L'équipe

 

Une équipe peut compter jusqu’à 14 joueurs. Parmi eux, il y en a 7 sur le terrain (6 joueurs de champ et 1 gardien de but) tandis que les 7 autres joueurs de l'équipe font office de remplaçants. Lors d'un match de handball, il y a généralement 14 joueurs sur le terrain.

 

Il est possible de permuter des joueurs de champ et des remplaçants à n’importe quel moment. Le changement de joueur peut s’effectuer uniquement en passant par la ligne de changement. Située sur une longueur du terrain, cette ligne délimite la zone de changement (dans laquelle séjournent les remplaçants) en dehors du terrain et s’étend de part et d’autre de la ligne médiane à une distance de 4,5 m de celle-ci. Si un joueur franchit la ligne de changement sans y avoir été autorisé, il commet une faute de changement ; cette action est sanctionnée d’une expulsion du joueur en faute et le match reprend avec un jet franc

 

Dans les ligues de handball de niveau supérieur, certaines équipes décident de mettre un autre joueur de champ à la place du gardien de but lors d’attaques, de sorte qu’un total de 7 joueurs sur le terrain peut procéder à l’attaque. Si l’équipe perd la possession de la balle, le gardien de but est réintégré dans le jeu. Cette tactique est principalement utilisée en Bundesliga (première division). Par exemple, lorsque le résultat est toujours nul à quelques minutes de la fin du match et que l’on met alors tous ses œufs dans le même panier. Les ligues inférieures utilisent plutôt rarement cette tactique particulière

 

2. Le temps de jeu

 

Un match de handball se compose généralement de deux mi-temps de 30 minutes chacune. Pour les équipes de jeunes, ce sont des sessions de jeu plus courtes. En cas de match nul au terme des 60 minutes réglementaires, deux prolongations seront jouées après avoir pris une pause de 5 minutes.

 

S’il n’y a toujours pas de vainqueur après la deuxième prolongation, celui-ci sera déterminé par une épreuve de jets de 7 mètres. Les joueurs expulsés, disqualifiés et exclus ne sont pas autorisés à y participer. Chaque équipe désigne 5 joueurs qui exécutent chacun un tir au but en alternance. Si le match est toujours nul après 10 lancers, 5 joueurs de chaque équipe seront re-sélectionnés et continueront à exécuter des tirs en alternance jusqu’à ce qu’un but soit marqué.

 

3. Le terrain

 

Mesurant 40 x 20 m, l’aire de jeu est délimitée et entrecoupée par de nombreuses lignes :

 

•Les lignes de touche et les lignes de sortie de but forment les contours du terrain.

 

•La ligne médiane traverse le milieu du terrain de jeu.

 

•La zone de but est définie par un demi-cercle plein d’un rayon de 6 mètres. Seul le gardien de but a le droit de pénétrer sur cette surface.

 

•La ligne de jet franc est tracée en pointillés à 9 mètres de distance du but.

 

•La ligne de 7 m est située entre le cercle des buts et la ligne de jet franc.

•Sur une ligne de touche, la ligne de changement s’étend de la ligne médiane à une distance de 4,5 m de chaque côté de celle-ci. C’est derrière cette ligne que se trouve la zone de changement avec les bancs, où les joueurs remplaçants attendent leur tour de jouer


4. Le ballon

 

Le ballon de handball est fait de cuir ou de matière synthétique. Le diamètre de celui-ci varie en fonction du sexe et de l’âge des équipes. Un ballon de handball pour les équipes masculines a environ 10 cm de circonférence de moins qu’un ballon de football, mais il est tout aussi lourd. Cela permet aux joueurs de handball de mieux l’attraper et de lancer plus fort qu’un ballon de football. Souvent, la balle est « résinée », ce qui permet aux joueurs de mieux la tenir et de l’attraper à une main. Cependant, de nombreux gymnases interdisent l’utilisation d’adhésifs car ils laissent des marques collantes sur le sol de la salle.

 

5. Les pas

Un joueur stationnaire peut tenir le ballon dans les mains jusqu’à trois secondes au maximum. Il est permis de faire au maximum trois pas avec le ballon en main. Pour pouvoir se déplacer sur le terrain sans restriction, il faut faire rebondir le ballon au sol plusieurs fois de suite (au moins après chaque session de trois pas

6. L'attaque

 

Il est permis de lancer, saisir, arrêter, pousser, frapper ou dégager du poing le ballon à l’aide des mains, des bras, de la tête, du torse, des cuisses et des genoux. Le contact avec la jambe ou le pied est interdit. Un joueur peut prendre possession de la balle s’il réussit à enlever le ballon à son adversaire avec la main ouverte. Mais s’il frappe le ballon que l’adversaire tient entre ses mains, ceci est considéré comme une faute.

 

7. La faute

 

Si un joueur empêche injustement l’adversaire de lancer la balle en l’attrapant, en le ceinturant, en le poussant ou en le retenant, ceci est considéré comme une faute et sera généralement sanctionné par une expulsion de deux minutes.

 

Dans un premier temps, l’arbitre brandit le carton jaune à un joueur, il s’agit d’un avertissement, toutefois cette action n’affectera pas directement le déroulement du jeu.

 

 A partir de la deuxième infraction du joueur (carton jaune), la sanction des 2 minutes s’applique. L’équipe doit jouer avec un joueur de moins. Si un joueur reçoit une sanction de 2 minutes pour la troisième fois, il sera disqualifié par un carton rouge et ne sera plus autorisé à entrer pour le restant du match. Les joueurs peuvent également recevoir un carton rouge pour une infraction exceptionnelle, par exemple, lorsqu’ils ont un comportement grossier et antisportif ou particulièrement agressif.

 

8. L'engagement

L’engagement s’effectue au point central du terrain, après le coup de sifflet de l’arbitre. Le joueur exécutant l’engagement doit se trouver avec un pied sur la ligne médiane, tandis que l’autre pied doit rester dans son propre camp. Les joueurs adverses doivent se tenir à 3 mètres au moins du lanceur. Les coéquipiers peuvent courir dans le camp de l’adversaire immédiatement après le coup de sifflet.

9. Le jet franc

 

Le jet franc est ordonné à la suite d’infractions aux règles, par exemple lorsqu’un joueur de l’équipe attaquante pénètre dans le cercle des buts. Le jet franc est exécuté à l’endroit où l’infraction a été commise. Les violations de règles qui entraînent un jet franc à moins de 9 mètres du but adverse se feront à la ligne de jet franc. Dans ce cas, les adversaires doivent être à au moins 3 mètres du ballon

 

10. La remise en jeu

 

La remise en jeu est accordée si la balle a franchi les limites du terrain. Ce faisant, le lanceur du ballon doit garder un pied sur la ligne de touche.

 

11. La sortie de but

 

La sortie de but est exécutée par le gardien. Cette action est requise lorsque la balle quitte le terrain via la ligne de but et a été touchée auparavant par l’équipe attaquante ou par le gardien de l’équipe en défense en dernier, ou lorsque la balle reste dans la zone de but. Contrairement au football, où le gardien doit rester sur la ligne de but, le gardien de handball peut se positionner jusqu’à 4 m devant les buts.

 

12. Le jet de 7 m

 

Quand une occasion manifeste de but est déjouée par une faute ou la pénétration dans la zone du gardien, un jet de 7 m rétablira l’égalité des chances. Dans ce cas, le lanceur se positionne devant la marque des 7 m et tente de marquer un but après le coup de sifflet. Tant que le joueur a la balle dans sa main, il ne doit ni toucher ni franchir la ligne des 7 m. Les autres joueurs se tiennent à la ligne de jet franc et gardent une distance de 3 mètres par rapport au lanceur.

 

Adresse

509 route de St Joseph , 44300 NANTES

Nous contacter

Tél : 07 85 27 76 43

mail : 6244021@ffhandball.net

> Nous contacter